Se libérer de ses Souffrances et Mémoires du passé pour atteindre la plénitude de l'Unité en Soi

Le livre que je lis actuellement ( le Yoga tibétain du sommeil et des rêves ) me donne envie de vous expliquer sous un certain angle, le travail d'investigation en Mémoire Cellulaire (méthode Myriam Brousse- "votre corps a une mémoire") que nous proposons et qui est bien plus qu'une thérapie ...

Dans ce livre, selon T.W Rinpoché et les enseignements bouddhiques, les émotions "négatives" (désagréables ou condamnées par la société dans laquelle nous vivons ) , notre "souffrance" nait dans l'espace qui sépare ce qui Est de ce que nous Voulons.

 

Ces émotions et les actes qui peuvent en découler engendrent dans nos vies des "Empreintes Karmiques" (tendances inconscientes, schémas intérieurs et extérieurs pulsionnels/ inconscients qui influencent notre présent et notre avenir.).

 

Au départ, nous parlons de karma négatif :

lorsque quelqu'un est en colere contre moi et que je réagis ( entendez bien réagir et non agir ...) par la colere, non seulement je subis mes anciennes semences Karmiques négatives mais en plus en réagissant ainsi je continue d'en engendrer et je renforce mes schémas inconscients instinctifs ;

donc je m'expose à rencontrer encore et toujours ces situations dans ma vie et finalement à en rester le "pantin". 

 

 

 

Lorsque je commence à comprendre et souvent à travailler sur moi (beaucoup des techniques de guérisons et livres actuels vous permettent Ca: pensée positive etc... ) je peux apprendre à voir ces réponses négatives et CHOISIR de mettre en place l'antidote, à savoir l émotion positive qui est à l opposé , comme par exemple dans notre cas: 

la compassion.

 

Cela peut paraître forcé et manquant de sincérité au début mais si nous arrivons mentalement à comprendre que la personne est aussi le jouet de ses "empreintes Karmiques", de son conditionnement ( ce que nous appelons nous mémoires ), que sa conscience est aveuglée, prisonnière de ses mémoires comme nous l'étions avant, nous pouvons ressentir une "vraie" compassion et nous détacher peu à peu de notre émotion négative.

 

Ce faisant nous commençons à semer des graines de "karma positif" qui modèlent peu à peu " positivement" notre futur.

C'est déjà beaucoup ! 

 

Mais nous cherchons à aller plus loin !

 

 

 

En effet, bien que son résultat Karmique soit positif, cette nouvelle réponse reste basée sur le désir, la volonté :

de vertu, de paix, de croissance spirituelle, d'évolution etc...

Ainsi elle reste prisonnière de la dualité, de la séparation à savoir le jugement que ça ou ça est "bien" ou mieux que... selon mon éducation, ma culture etc...

 

Je reste donc bien encore en REACTION, à faire l'inverse de... poussé dans un sens ou tiré dans un autre, dirigé par mes conditionnements.

 

Je reste enfermé dans des identités particulières.

 

Je cherche de cette manière à supprimer/ éradiquer de manière rigide la colère de mon corps en tentant d'avoir de bonnes pensées...

 

Du tyran pour les autres, je deviens un tyran intérieur pour moi - même...

 

 

Le progrès ici est quand même la CONSCIENCE qui s'infiltre dans nos actes.

 

Mais la réponse ultime qui nous permet de sortir de la dualité et de nos conditionnements est dans l'étape d'Apres:

 

Aller accueillir et libérer mes émotions "négatives" jusque leur engramme dans le corps...

 

Selon T. Rinpoché, Cela permet de trancher le karma à la racine , et permet en chemin d'apprendre l'amour de soi même sans conditions !

 

 

Il s'agit de laisser ÊTRE ce qui EST dans la mesure de nos possibilités, selon notre avancement dans le "travail":

laisser circuler l'émotion, la pulsion, la voir, la ressentir, y mettre du sens à l'aide d'outils appropriés comme la bioresonnance cellulaire  (ces informations sont en effet inaccessibles à notre mental).

 

Puis, Petit à petit on peut remonter à la cause des causes et aller la desengrammer au plus profond de la cellule, dans notre corps , afin d atteindre "l'état Zéro" : délivré de nos conditionnements, de l'état duel de séparation et de jugements perpétuels envers nous même ou les autres.

 

Le Tyran intérieur peut laisser la place l amour de soi.

 

 

 

Nous pouvons ne plus nous forcer mais nous détendre et LAISSER EMERGER du fond de nos tripes l'élan naturel, la compassion par exemple.

 

Le décalage entre ce qui Est et ce que je souhaite s'amenuise et ma souffrance disparaît.

 

L identité se libère et devient plus vaste.

On ne parle plus de libérer un lointain futur illusoire ou une prochaine vie mais notre présent.

 

Nous entrons alors peu à peu dans la dimension de l ÊTRE.

 

Tout événement, aussi minuscule et intime soit-il est enclin à nous libérer toujours plus.

 

La conscience est au cœur de notre vie et nous nous pacifions, nous aimons vraiment (sans jugement) le monde, nos créations telles qu'elles sont .

 

Et ainsi à travers nous, nous aidons à libérer aussi le monde et ses mémoires collectives. 

 

Ultimement, quand les impuretés sont éliminées jusqu'à la dernière, nulle influence Karmique cachée ne peut colorer et modifier la lumière de notre conscience. Il ne reste plus de film, d'histoire, de rêveur, de rêve,

seulement la lumineuse nature fondamentale qui est la réalité absolue.

 

 

C est pourquoi l illumination est la fin des rêves et porte le nom d'"EVEIL" .

 

 Beau programme n'est il pas ?

 

Bien à vous,

 

Sandra 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Lily (mardi, 22 août 2017 20:48)

    Magnifique Sandra !
    J'aime beaucoup les explications que tu donnes ici pour bien saisir le processus dans sa profondeur et souligner les limites de la conscience.
    Je conseille vivement cette approche pour une découverte de soi sans pareil, et ressentir la vie pétiller dans chaque millimètre de soi !
    Merci Sandra

  • #2

    Sandra (mardi, 22 août 2017 21:35)

    MERCi Lily !
    Whooo ressentir la Vie pétiller dans chaque millimètre de Soi !! J adore :)
    MERCi à Toi !